jeudi 19 février 2015

Quand j'étais petite ...


12 octobre 1976, je fête mes 4 ans avec mes parents.

Mes parents, et certainement d'autres personnes car, à cette époque, les appareils photos devaient être actionnés par une vraie personne humaine pour que la photo soit prise : je veux dire, pas de retardateur donc on pose devant quelqu'un qui crie "ouistitiiiiiii". Bien entendu on prend les photos en espérant qu'elles soient bonnes, parce que figurez vous qu'il faut aller déposer les négatifs chez le photographe et les faire développer ... et des fois on les mets sur des diapos ... un truc de dingue. Personne n'aurait jamais osé faire un selfie, car il aurait fallu attendre que la photo soit développée pour se rendre compte qu'Oncle Roger ne sait décidément pas cadrer ses clichés ...

Oui je sais, je suis à croquer avec mes petits cheveux courts et ma robe avec des fantômes dessus (comment ça, la modestie n'est pas ma principale qualité ??!!), mon père a un adorable accroche cœur qui crante sur le front et des lunettes à verres teintés, ma mère est mince comme un fil et rousse, et je la trouve très jolie dans sa robe rideaux, c'était la mode à l'époque.
Vous noterez aussi le très beau lampadaire (ma mère l'a toujours ... et je ne voudrais pour rien au monde qu'elle le jette !), le sublime canapé en velours bleu et les cadres oiseaux au mur.

Toute une époque. 
Les années 70. Les Seventies. Flower Power.
Une époque révolue et qui semble à des années lumières de notre vie d'aujourd'hui.

Mais dis, c'était comment quand t'étais petite ?

Quand j'étais petite ... je vais vous expliquer, et certaines d'entre vous vont penser que je viens d'un autre univers ... ce qui est vrai puisque je viens du 20e siècle ... je viens du 2e millénaire ... Je suis une enfant des années 70.

Arrêt sur images.

A l'époque de la photo nous n'avions pas encore la télé. Nous ne l'avons eue qu'un an plus tard, pour mes 5 ans. Et nous avons eu la chance d'avoir tout de suite une télé en couleur, alors que beaucoup avaient une télé en noir et blanc. A cette époque il y avait 3 chaines : TF1, Antenne 2 et FR3. Et pas de télécommande, cela va sans dire. Pour zapper il fallait lever ses fesses de son fauteuil. Et il y avait une mire aussi quand la télé ne diffusait plus, ça faisait passer le temps. Je pense que nous avions un modèle comme ça à la maison, hyper mode (je n'ai pas dit hyper moche ...).


Et à la télé, il y avait la star des enfants, ceux de mon époque ont encore la larme à l’œil en pensant à lui ... CASIMIR ... l'incontournable, le dinosaure orange qui fait même pas peur, dans l'émission culte l’Île aux Enfants. 


Mais aussi Candy et Goldorak (j'étais secrètement amoureuse d'Aktarus), Capitaine Flam et Albator (j'étais secrètement amoureuse d'Albator ... ah zut, ça en fait deux) (vous noterez mon attirance pour les bruns aux cheveux longs, à la mâchoire carrée et au regard énigmatique ...) (Capitaine Flam, avec ses cheveux courts, oranges et sa bouille de bébé n'a jamais eu mes faveurs. Et puis ce costume qui le boudine c'est juste pas possible).


Et le mercredi après midi on regardait RécréA2 avec Dorothée, et Cabu, oui, Cabu de Charlie Hebdo qui a marqué toute une génération d'enfants avec ses dessins du nez de Dorothée, entre autre.



A l'époque évidemment il n'y avait pas de téléphone portable, je ne vous apprends rien. D'ailleurs tout le monde n'avait pas de téléphone à la maison. Et pour ceux qui en avait ça ressemblait à ça, le notre était en plus habillé d'un délicat velours gris foncé à franges, c'était tout à fait ravissant. Un peu comme les chiens à qui on met un manteau pour qu'ils n'aient pas froid ....
Quand quelqu'un vous appelait, vous deveniez sourd (mais au moins impossible de dire "ah pardon je n'ai pas entendu sonner !" ... non, impossible, ça réveillait tout l'immeuble). Pas de haut parleur, mais on pouvait écouter à deux, un avec le combiné principal, et l'autre avec un petit écouteur rond qu'on se collait sur l'oreille, après bien sûr il fallait le nettoyer car on transpirait de l'oreille avec ce truc ... 


Coté voiture, on avait ça avec mes parents. Une AMI 8 de Citroën, mais en marron foncé. Fauteuils en skaï marron sur lesquels tu te brûles les cuisses l'été, et tu te gèles l'hiver (sans parler du fait que tu glisse à l'autre bout de la banquette au moindre écart de la voiture), pas d’appuis tête, pas de ceinture de sécurité à l'arrière, un seul rétroviseur extérieur et papa qui clope dans la voiture. Et c'est parti pour les vacances, 800 km jusqu'à la mer !!!



Quand j'étais petite, on allait à l'école le samedi matin. Et personne ne grognait, ni les enfants, ni les parents, ni les instituteurs. C'était comme ça, on allait à l'école et à 11h30 maman venait me chercher et c'était enfin le weekend. 

Quand j'étais petite, les Restos du Cœur n'existaient pas. La crise économique était un concept qui apparaissait tout juste. Je ne veux pas dire que c'était la fête du slip tous les jours, mais la situation n'était pas critique au point qu'un comique ait été obligé de palier aux faiblesses des gouvernements. Quand j'étais petite, Coluche était juste Coluche, il avait une salopette blanche et bleue, un t-shirt jaune et il nous faisait mourir de rire avec un humour que personne avant lui n'avait osé. Mon père était fan, et nous sortait des répliques de ses sketches à tout bout de champ.


Les objets vintage que nous achetons un bras de nos jours chez l'antiquaire étaient à l'époque nos objets du quotidien. En vrac, la pomme orange pour mettre les glaçons, le tabouret Tam Tam (les parents de mon mari en ont encore un, avec de la moumoute dessus), le siège boule ...

Dans les années 70 on écoutait de la musique et à cette époque, c'était l'explosion du disco, pantalon pattes d'eph, chemises brillantes avec col pelle à tarte ... J'étais secrètement amoureuse de Joe Dassin ... (damned, ça en fait déjà trois dont j'étais secrètement amoureuse ... brun cheveux longs regard énigmatique ... ah non c'est le strabisme ...).



A l'époque on avait des vinyles : 33 tours (l'album complet) ou 45 tours (le 2 titres). Remplacés dans les années 90 par le CD, ils font aujourd'hui un grand retour en force. Les jeunes générations se font offrir des tourne-disques pour Noel et les anniversaires. Il faut dire que le son du diamant sur le disque est incomparable, ce petit craquement de quelques secondes avant le début de la chanson, la promesse de 3 minutes de bonheur ... Et pour les petits il y avait un mange-disque. Impossible pour les sales gosses de ruiner le vinyle de papa en rayant la surface avec le diamant ...



A cette époque, je jouais à l'Arbre Magique. J'y ai passé des heures ... ma cop Virginie a gardé le sien et ses filles jouent avec ... quelle nostalgie quand j'ai vu ça !!!


J'avais aussi un Kiki, comme tous les enfants.

Plus tard à l'adolescence, les filles portaient un mini Kiki sur le revers des vêtements, on le pinçait dans le dos, il ouvrait les bras, et hop, il s'accrochait tout seul ... Je dois bien avouer aujourd'hui que c'était vraiment très très moche ... Mais à l'époque (fin des années 80 donc), nous avions toutes des jeans élastiss (l’ancêtre du slim, pour le fermer une seule technique, se coucher sur le lit), une chemise en jean bleach nouée à la taille (bleach dans les seventies, ça se disait délavé), un Kiki dessus, des baskets Americana et un sac US pour aller en cours. Et des pins' partout. Surtout le Che et l'incontournable Peace and Love.





Coté fashion, parlons en !!! Un petit florilège rien que pour vous ... 


Je vais m'arrêter là parce que je pourrais en écrire des pages, vous faire partager mes souvenirs d'enfance et ce à quoi ressemblait notre quotidien ! Chaque génération a ses repères et ses nostalgies, ce que je vous ai montré aujourd'hui, ce sont les années 70, une sacrée époque. Mon époque. My generation.

Je vous fais plein de bises et vous dit à bientôt pour encore plus de glam !

Peace, sisters !




8 commentaires:

  1. j'adore, ce n'est pas ma génération mais je suis de 83 donc j'ai connu certaines choses, c'était une belle époque :)

    RépondreSupprimer
  2. Génial ton article : moi c'est toute mon adolescence.. même si j'en ai gardé une phobie de l'orange....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh ce n'est pas ma couleur préférée non plus :D

      Supprimer
  3. Coucoi Emma!

    j'ai adoré ton article! je suis plus jeune (de 86) mais le club Dorothé, les Kiki, les jeans pattes d'eph me parlent tout antant! Comme tu le dis si bien chaque génération a ses repères mais ce que j'ai le plus aimé dans ton article c'est le ton et l'amour que l'on ressent.
    Tu as été heureuse en tout cas c'est l'impression que tu donnes ^^

    belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'était une belle enfance, j'en garde beaucoup de beaux souvenirs ....

      Supprimer
  4. En lisant ça je me dis que j'ai eu une enfance vraiment old school parce que je suis née dans les années 90 (1995 pour être exacte) mais moi aussi j'ai eu un arbre magique (d'ailleurs je l'ai encore !) et un tourne disque. On m'avait donné une vielle NES nintendo sur laquelle j'ai passé des heures à jouer à Mario Bros ! J'avais aussi toute une collection de kiki ! Pour ce qui est des dessins animés je me rappelle de Pingu, Tibère et la maison bleue, Princesse Sarah, Pokémon, j'était une grande fan de Oui-Oui aussi. J'ai dévoré tout les livres de Fantomette et Alice et un peu plus tard les chair de poule..
    Je garde vraiment de super souvenirs de mon enfance, j'ai eu plus que ma dose de cadeau et d'amour étant la dernière de la fratrie.
    J'ai beaucoup aimé cet article c'est bon de se replonger dans le passé de temps en temps !

    xo, Charlie
    http://charlieleschroniques.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi il y a des choses qui traversent les époques, malgré nos ... hem hem attends je fais le calcul ... 17 ans d'écart, c'est ça ?? (et bim, dans mes dents !) Mon Kiki est toujours chez ma maman, elle a gardé quelques reliques :-)

      Supprimer

Laissez un commentaire sur l'article, ça me fait plaisir de vous lire !!